Additional information
Prier avec les réfugiés au Soudan du Sud: un appel à la paix
01 février 2014

Des réfugiés rentrés chez eux à Kajo Keji, au Soudan du Sud, participent à un projet pastoral du Service Jésuite des Réfugiés en 2012. (Sergio Camara/JRS)
De toute ma force, je presse toutes les parties en jeu dans ce conflit d'écouter leurs consciences, de ne pas focaliser seulement sur leurs propres intérêts mais, plutôt, de se voir les uns les autres comme frères et sœurs.
Tombura-Yambio, 1er février 2014 — La population du Soudan du Sud a déjà plus que largement connu sa part de souffrances. Les historiens modernes nous disent que plus de 4,5 millions de personnes sont mortes dans nos guerres d'indépendance, et c'est un nombre semblable de personnes qui ont manqué ces dernières décennies. Notre nation a besoin d'embrasser ce passé pour éviter que se répètent les erreurs qui ont causé ces morts, ces souffrances et ces humiliations à échelle de masse. Je lance donc un fort appel pour la paix au Soudan du Sud, un appel qui vient du plus profond de moi-même.

La plus récente explosion du conflit me fait grandement souffrir et m'inquiéter, mais mon cœur est profondément blessé en particulier par ce qui arrive à l'intérieur et autour des états de Jonglei, Unity et Upper Nile du Soudan du Sud et je suis angoissé par les développements dramatiques à l'horizon.

Outre la prière, nous du diocèse de Tombura-Yambio, nous vous prions de jeûner les trois prochains vendredis en faveur de la paix, en solidarité avec ceux qui, au Soudan du Sud, ne peuvent pas avoir accès à l'aide humanitaire. La situation humanitaire a empiré dans de nombreuses parties du pays. Utilisons ce temps pour mobiliser toutes les ressources pour ceux qui sont dans le besoin.

En tant que personnes de bonne volonté, nous nous chargeons de poursuivre la paix pour travailler dur, tous  ensemble. Je lance un appel pressant et urgent à l'Eglise catholique tout entière et aux chrétiens d'autres confessions, ainsi qu'aux disciples de chaque religion et à ces frères et sœurs qui ne sont pas croyants: la paix est un bien qui abat toutes les barrières, parce qu'elle appartient à l'humanité tout entière.

De toute ma force, je presse toutes les parties en jeu dans ce conflit d'écouter leurs consciences, de ne pas focaliser seulement sur leurs propres intérêts mais, plutôt, de se voir les uns les autres comme frères et sœurs et d'emprunter courageusement le chemin  de la rencontre, du dialogue et du pardon, et de surmonter ainsi un conflit aveugle. Ce n'est ni la culture de la confrontation, ni la culture du conflit, qui construisent l'harmonie au sein des peuples et entre eux. Une culture de la rencontre et du dialogue est la seule voie vers la paix.

Demandons à Marie, Mère de Dieu, de nous aider à répondre à la violence, au conflit et à la guerre, avec la puissance du dialogue, de la réconciliation et de l'amour. Elle est notre mère. Qu'elle aide tous ses enfants à trouver la paix!

Marie, Reine de la paix, priez pour nous!

Barani Eduardo Hiiboro Kussala, évêque du diocèse catholique de Tombura-Yambio, Soudan du Sud

Ta réflexion
Dieu Tout Puissant, qui nous avez donné cette bonne terre du Soudan du Sud en héritage, nous Vous implorons humblement de faire en sorte que nous puissions toujours nous montrer comme un peuple conscient de Votre grâce et heureux de remplir Votre volonté. Bénissez notre terre avec un ministère honorable, un profond apprentissage, et des comportements purs.

Sauvez-nous de la violence, de la discorde et de la confusion, de l'orgueil et de l'arrogance, et de tout comportement funeste. Défendez nos libertés et faites de nous un peuple uni, le peuple du Soudan du Sud, d'une nation unique.

Nous prions avec Saint François d'Assise pour une véritable paix au Soudan du Sud:
Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix

Où il y a la haine, laissez-moi mettre l'amour

Quand il y a l'offense, que je mette le pardon

Où il y a le doute, que je mette la foi

Où il y a le désespoir, que je mette l'espérance

Où il y a les ténèbres, que je mette la lumière

Et là où il y a la tristesse, que je mette la joie

Faites que je ne cherche pas tellement

A être consolé qu'à consoler

A être compris qu'à comprendre

A être aimé qu'à aimer

Car c'est en donnant que nous recevons

C'est en pardonnant que nous sommes pardonnés

Et c'est en mourant que nous naissons à la vie éternelle.»
Dotez de Votre esprit de sagesse ceux à qui nous confions l'autorité de gouverner en Votre nom, pour qu'il y ait justice et paix chez nous, et que, à travers l'obéissance à Vos lois, nous puissions Vous louer auprès des enfants du Soudan du Sud.

En temps de prospérité, Seigneur Jésus Christ, remplissez nos cœurs de gratitude dans ce nouveau pays, et, les jours de difficultés, faites que notre foi en Vous ne vacille pas, nous le demandons à travers le Christ notre Seigneur, amen.

Diocèse catholique de Tombura-Yambio –Etat Equatoria Occidental


Suggested Reading for Prayer
Matthieu 5:9-14

Heureux les artisans de la paix, car ils seront appelés fils de Dieu.

Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux

Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.

Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux: c'est bien ainsi qu'on a persécuté les prophètes, vos devanciers.

«Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel vient à s'affadir, avec quoi le salera-t-on? Il n'est plus bon à rien qu'à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens.

«Vous êtes la lumière du monde. Une ville ne se peut cacher, qui est sise au sommet d'un mont.